Trupa Trupa – B Flat A

Il est désormais impossible d’arrêter Trupa Trupa. Le groupe indie rock polonais continue de prendre de l’ascension avec une discographie pour la moins irréprochable. Trois ans après le remarquable Of The Sun, le quatuor enfonce le clou avec leur successeur qui s’intitule B Flat A.

Les premières notes de « Moving » inaugurent un périple musical absolument dantesque dont seul Trupa Trupa a le secret. Grzegorz Kwiatkowski (chant, guitare) et ses compères arpentent des chemins un brin plus harmonieux sans pour autant négliger les expérimentations noisy et psychédéliques qui ont longtemps fait leur renommée avec « Uniforms » et « Lit » rappelant les belles heures de Pink Floyd tout comme « Lines » et « Far Away » où ils assurent la transition entre Can et Fugazi avec réussite.

Bien entendu, il est hors de question que Trupa Trupa s’aseptise. En effet, les martèlements de batterie percutantes et les riffs stridents sont toujours de sortie pour maintenir cette atmosphère anxiogène comme sur « Kwietnich » et « Uselessness » sans oublier les loops synthétiques obsédants de « Sick ». Avec B Flat A qui contient une conclusion du même nom pour la moins remarquable, le quatuor polonais tente de réconcilier le noisy et l’harmonieux malgré quelques moments où l’on passe du coq à l’âne brutalement. Ceci dit, on apprécie malgré tout ce revirement musical qui prouve qu’ils sauront encore nous étonner.

Note: 8/10