Johnny Marr – Fever Dreams Pt. 1-4

À l’heure où Morrissey s’enfonce de plus en plus dans le ridicule, il faudra désormais compter sur Johnny Marr qui semble normal. Le guitariste de The Smiths continue son bonhomme de chemin et nous avait impressionné avec Call The Comet paru en 2018. Cette année, il redouble d’ambitions avec son successeur intitulé Fever Dreams Pt. 1-4.

Pourquoi le Pt.1-4 ? Tout simplement parce que Johnny Marr avait décidé de présenter cet album en quatre phases l’année dernière. Voici donc seize nouveaux titres montrant tout l’étendard du talent du guitariste le plus influent de la scène britannique avec entre autres des compositions convoquant claviers et samplers telles que « Spirit, Power and Soul » qui ouvre le disque mais également les plus dansants « Sensory Street » et « Ghoster ». Mais pas que. Et c’est ce qui fait la richesse et la vitalité de ce disque bien dense.

Johnny Marr saura aussi bien viser des moments virevoltants à l’image de « All These Days » ou encore de « Lightning People » et de « Receiver ». Dans Fever Dreams, vous trouverez ainsi tout l’univers du personnage sur toutes ses formes et tous les sentiments qui s’en dégagent. Forcément avec des morceaux hétéroclites comme « God’s Gift » sans oublier « Counter-Click Woman » et « The Whirl » se mélangent sans créer une véritable cohésion. Et c’est ce qui fait étrangement la force du nouvel album de Johnny Marr qui mérite toute son attention

Note: 7/10