Fomies – Ominous Prominence

On n’a vraiment plus besoin de présenter de nouveau les faits d’arme de FOMIES à ce stade. Vraiment non. Toujours est-il que le groupe est très bien imprégné sur la scène garage psychédélique avec leur style si explosif qui continue de prendre de la hauteur avec son cinquième album sobrement intitulé Ominous Prominence.

Pas le temps de niaiser, le quintet de Vevey balance du gros son bien heavy avec « Glass Pyramid » qui lance les hostilités de la plus belle des manières. Ominous Prominence voit FOMIES à la croisée d’Osees et de King Gizzard & The Lizard Wizard à travers des brûlots psychédéliques totalement survoltées telles que « Lakeside River » qui suit ainsi que « The Seeker » et « Time Trial » qui prendront une tournure un brin surf qui n’est jamais déplaisante.

Et ce n’est que la face A car voici que débarque la face B avec de nouvelles tueries soniques à l’image de « Inner Light » et de « Confusion ». FOMIES abordera sans pudeur la thématique d’une humanité qui devra faire face aux enjeux d’ici les années à venir et à se préparer aux futures adversités qui sont parfaitement exprimées sur les tonitruants « Barren Mind » ainsi que sur les fameuses pièces maîtresses que sont « The Eyewall » et « Chernabog » aussi denses que frénétiques. Chaque morceau a sa saveur particulière qui fera de ce Ominous Prominence un des disques majeurs en matière de garage psychédélique de cette fin d’année.

Note: 8/10