Malween – Il n’est jamais trop tard

Une chose est sûre, c’est que Malween avait brillé avec son premier album Comme une étoile paru quelques années plus tôt. L’ex-financier devenu musicien a réussi à se faire une place dans le milieu avec son univers poétique et enchanteur qui prendra de nouvelles dimensions avec son successeur intitulé Il n’est jamais trop tard.

On ferme les yeux et on se laisse emporter par la grâce lumineuse de Malween qui nous enivre dès les premières notes de « Le dernier combat ». Le musicien se livre à nous de la manière la plus pure qui soit avec des textes plus vrais que nature notamment sur « Fourmi ou cigale » et sur « Molière j’exprime » des plus lancinants.

Enfonçant le clou dans ces influences pop-rock à la française avec entre autres « Je me souviendrai » ainsi que « Ouvrez les bars ». Malween manie à merveille sa plume ainsi que ses qualités mélodiques qui brillent de mille feux sur « Dis moi » et « Tu ne viendras pas » qui est une délicieuse conclusion acoustique lui permettant de se démarquer de cette concurrence de plus en plus concentrée. Avec Il n’est jamais trop tard, il confirme son dtatut de musicien hors pair et poétique.

Note: 7/10