Methyl Ethel – Oh Inhuman Spectacle

r-7382793-1440312007-7283-jpeg

Methyl Ethel est un projet musical originaire de Perth et est fondé en 2013 par Jake Webb, la tête pensante du groupe. Le premier album Oh Inhuman Spectacle que je vais décortiquer a rencontré son petit succès en Australie l’an dernier, à un tel point qu’il fut nommé aux Victoires de la musique australienne aux côtés de Courtney Barnett et Tame Impala. Rien que ça ! Et cette année, il s’attaque au monde entier et avec succès.

Ce qu’il faut savoir de Oh Inhuman Spectacle, c’est qu’il a été écrit, composé et joué entièrement par Jake Webb. Normal vu qu’il est la tête pensante du projet, un peu comme Kevin Parker. Il a par la suite recruté Chris Wright, l’ingénieur du son de la salle de concert perthienne The Bird à la batterie ainsi que Thom Stewart à la basse pour la section live. Mais ce premier opus est un savoureux mélange de dream-pop, chillwave, pop psychédélique et indie pop et ce mélange fait ses merveilles avec ses guitares toujours aussi cristallines. Si l’on prend bien évidemment en compte les accents groovy comme « Idée Fixe » ou les sonorités R&B de « To Swim », on peut considérer que Jake Webb maîtrise parfaitement son sujet.

De nombreuses surprises sont a relever à travers ce premier opus comme les enivrants « Shadowboxing », « Rogues » et « To Swim » ou encore la jangle-pop de « Twilight Driving » avec en prime un solo de saxophone bien langoureux en plein milieu de morceau, ce qui montre toutes ses qualités mélodiques. Et il y en a pour tous les goûts. On y croise des influences d’Alabama Shakes sur « Obscura » ainsi qu’Animal Collective sur les boucles hypnotiques et les harmonies vocales savoureuses de « Unbalanced Acts ». La plupart du temps, Jake Webb aime bien mettre son auditeur dans l’ambiance à travers des longues introductions avant d’attaquer le plat de résistance (le méditatif « Depth Perception » comme principal exemple), comme quoi l’Australien aime bien jouer avec nos sentiments. On relèvera aussi « Also Gesellschaft » où il nous étonne avec son falsetto mais aussi l’acoustique « Artificial Limb » qui vaut également le détour.

Oh Inhuman Spectacle est un album réservé aux fans de MGMT, d’Animal Collective et d’Empire Of The Sun entre autres. La différence primordiale par rapport à ces groupes cités, c’est que Methyl Ethel multiplie sa palette sonore et ses humeurs pour plus de sensations auditives en tous genres.

Note: 7.5/10

Retrouvez Methyl Ethel sur Site / Facebook / Twitter

Un commentaire sur “Methyl Ethel – Oh Inhuman Spectacle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s