Allah-Las – Calico Review

600x600bb-1

Un septembre sur deux, Allah-Las est toujours au rendez-vous et ce depuis 2012. C’est un peu injuste pour nous car on aurait voulu profiter de leur musique envoûtante et estivale en début d’été mais bon, on ne peut pas tout avoir. Le quatuor californien baigné dans le rock des 60’s continue sa lancée avec un troisième album Calico Review dans la lignée de ses prédécesseurs, à une petite exception près.

Après deux albums publiés chez Innovative Leisure, Allah-Las a signé chez l’excellent label Mexican Summer. Cela a-t-il eu un impact dans la musique des californiens ? Pas tout à fait, ils restent fidèles à leur style surf-rock’n’roll psychédélique et Calico Review ne déroge pas à la règle. Toujours aussi exotique et nonchalant, on prendra plaisir à planer aux sons estivaux de « Strange Bird », « Satisfied » et autres « High & Dry » très Beatlesienne avec ses voix harmonieuses, ses guitares en cascade et sa section rythme bien pépère comme il se doit. Les ombres de Jefferson Airplane, The Brian Jonestown Massacre et autres Beach Boys planent une troisième opus à travers cet opus notamment sur « Mausoleum », « Roadside Memorial » et la bonne bouffée d’air frais qu’est « 200 South La Brea ».

A l’instar de ses prédécesseurs, Calico Review est remarquable pour son homogénéité malgré de bonnes petites surprises comme « High & Dry » s’imposant comme la plus entraînante de l’opus, mais aussi le psychédélisme étonnant d' »Autumn Dawn » avec son riff de clavecin bien vintage et entêtant, la ballade acoustique reposante de « Famous Phone Figure » taclant les pseudo-célébrités utilisant Snapchat sans oublier le riff fuzzy sympathique de « Warmed Kippers ». Et encore une fois, Allah-Las nous épate sur ce troisième opus et c’est tout ce qu’on demandait de leur part.

Beaucoup iront reprocher au quatuor californien de s’être reposé sur leurs lauriers mais ils auront le mérite de faire durer plus longtemps la saison estivale grâce à leurs compositions paradisiaques et aériennes sentant bon la Californie notamment le sublime « Terra Ignota » et la conclusion teintée d’une légère mélancolie qu’est « A Place In The Sun ». Vivement septembre 2018 pour leur quatrième album !

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s