Taiwan MC – Cool & Deadly

taiwan_mc__cool__576a8fdcc3d24

Chez la famille Chinese Man Records, il y a toujours un membre du label qui se fait inviter sur tous les projets estampillés du label. Il s’agit de Taiwan MC qui est tombé dans le raggamuffin depuis tout petit et ça se ressent sur ses premiers EPs Heavy This Year et Diskodub. Le MC a collaboré avec Manudigital, Scratch Bandits Crew, Chinese Man, Deluxe sur des productions à mi-chemin entre bass music, dancehall, dub et hip-hop. Ainsi, Cool & Deadly, son premier album, est sa véritable première lettre de noblesse en tant qu’artiste accompli.

Tout le monde reconnaîtra son flow calibré et son phrasé spécifique qui a fait sa réputation et ce Cool & Deadly ne dérogera pas à la règle. On restera cependant surpris de voir que la crew marseillaise Chinese Man n’ait produit qu’un seul morceau de l’opus, à savoir le monstrueux riddim nommé « Faya Cyaan Done » qui ouvre les hostilités. Sinon pour le reste, Taiwan MC ne pourra compter que sur l’aide de SOAP qui produit le pêchu « Money In My Pocket » contenant une participation du rappeur sud-africain Tumi et de DJ Nix’on aux platines ainsi que de DJ Idem sur « A Mi Lado » et conviant le rappeur britannique Miscellaneous et la chanteuse espagnole Paloma Prada.

A l’écoute de ce Cool & Deadly, on s’aperçoit que les influences de Taiwan MC sont bien plus grandes que l’on imaginait. C’est donc normal que l’on puisse passer des standards roots des années 1960-1970 comme « Dem A Wonder » et autres « Judgement' » où l’on vacille entre dub, ska et rocksteady en toute simplicité. On découvre une autre facette du MC plus romantique notamment lorsqu’il chante aux côtés de Anouk Aiata sur les ballades « Your Lovin' » et « Babblin ». Mais pour les sceptiques d’entre nous, il n’a pas oublié son style « wicked » des débuts et des missiles sont à prévoir comme les relents dubstep de « Big Bag », « Catalina » ou le titre le plus dancehall de l’opus avec à nouveau Paloma Prada dont la voix ressemble étrangement à celle de La Yegros. Mais la véritable tuerie de l’opus se nomme « Murda Sound » où on retrouve les MC britanniques Youthstar, Miscellaneous et Cyph4 sur une instru dub/hip-hop bien sombre soutenu par les scratches de DJ Idem.

Cela faisait un bon bout de temps qu’on attendait un premier album de Taiwan MC et au final, on n’est pas déçu. Ici, le bonhomme nous fait part de ses inspirations complètement riches qui ont fait de lui le MC dont pas mal de gens s’arrachent. Attendez-vous à une bonne fusion « cool & deadly » de dancehall, reggae, hip-hop !

Note: 7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s