Supa Mana – Double Trouble

a1674959059_10

Sur la scène reggae digital hexagonale, Stand High Patrol, Biga* Ranx et son « frère » Atili Bandalero ainsi que le grand Manudigital sont les grands rois. Et les gows alors ? Elles aussi, elles ont leur place surtout la badass Supa Mana. Collectionneuse compulsive de vinyles et productrice de renom venue de Tours (capitale du reggae digital), elle avait publié un premier EP Bad Girls en 2014 qui lui a valu une nomination aux Victoires du reggae. Avec cette renommée, elle compte retourner une seconde fois le monde avec son premier album Double Trouble composé aux côtés d’Olo de Ondubground.

Comme un bon nombre de ses compères masculins, Supa Mana nous transporte dans son univers dub champagne (pour rappel un mélange de reggae digital, hip-hop, bass music et dub lounge). Double Trouble compte un nombre incroyable de collaborations, à commencer par Troy Berkeley et Pauline Diamond sur l’introduction stepper nommée « Goodbye Sorrow ». On appréciera également l’autre duo mixte de sa pote Sara Lugo et de Green Cross sur « Crazy Time » ainsi que le tandem RVDS et Volodia sur le catchy et poétique « Rouge Feu ».

La crew d’Ondubground est également présente sur Double Trouble avec Art-X qui nous envoûte avec son melodica sur le planant « Angel », mais aussi l’écurie Brigante Records comme Big Red sur le « cloud-digitalmuffin » de « Too Many » où l’on croirait échappé des sessions de son excellent dernier album Vapor, la légende jamaïcaine Joseph Cotton qui se chargera de nous faire bouger sur la conclusion percutante nommée « Brigante Team ». mais aussi Don Camilo avec le riddim entêtant de « Trouble Again ». Quoi d’autre ? Shanti D s’en sort avec les honneurs sur la production midtempo de « Lazy », la chanteuse suisse amène un vent de sensualité sur « Jump and Prance » tandis que Jay Spaker (avec l’Auto-Tune inclus dans le forfait) convainc sur mon morceau préféré, le futuriste « Hustling ».

Tout ça pour dire qu’il ne faut pas passer à côté de Supa Mana et de son premier album bien sympathique du nom de Double Trouble. La selecta confirme nos bonnes impressions avec ses productions colorées poussant très loin les frontières du reggae digital, un peu comme ses compères du label Brigante Records mais avec plus d’inventivité et plus d’audace. Pas pour rien qu’elle soit encore nommée aux Victoires du Reggae cette année d’ailleurs.

Note: 7.5/10

Retrouvez Supa Mana sur FacebookSoundcloud

Un commentaire sur “Supa Mana – Double Trouble

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s