Moinho – Elastikanimal

Moinho (« moulin » en portugais) a fait parler de lui en 2012 avec son premier album Baltika qui est un pur chef-d’oeuvre de musique néo-classique. Franck Marquehosse, de son vrai nom, continue sur sa lancée avec un second opus nommé Elastikanimal qui pourrait faire office d’une bande-originale d’un très beau film d’auteur français.

Armé d’un piano, Moinho nous embarque dans un voyage profondément sensible et troublant où l’on contemple les paysages au ralenti sur des morceaux bien poignants comme « Josef » où interviennent les cordes sans oublier « The Keys », « Entre-Deux » et bien évidemment « Les Lointains » qui ont de quoi vous procurer des frissons. A côté de cela s’ajoutent les chefs-d’oeuvre bien aboutis comme le morceau-titre qui monte crescendo, « Flahr » mais également la conclusion dantesque nommée « Cairn » aux staccatos bien prenants faisant suite à l’incroyable symphonie des cordes que fut « Les Ondes ».

Yann Tiersen vient de trouver un redoutable concurrent et il répond au nom de Moinho. En neuf morceaux, le pianiste nous emmène dans des paysages désertiques et glaciaux permettant de méditer en paix.

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s