HAIM – Something To Tell You

Avec leur premier album Days Are Gone en 2013, les trois sœurs de HAIM sont passées de l’anonymat complet à la célébrité la plus totale. Este, Danielle et Alana Haim sont devenues le groupe féminin incontournable sur lequel compter grâce à leur musique doucement rétro et innocente, à un point que NME les a récompensé à plusieurs reprises en tant que meilleur groupe international et a couronné la bassiste (qui fait des têtes bizarres) une des meilleures bassistes du moment. Quatre ans plus tard, après une panne d’inspiration, elles viennent nous enchanter à nouveau avec son nouvel opus Something To Tell You. Le second exploit ?

Fort heureusement, elles n’ont rien perdu de leur jovialité et de leur côté rétro avec le premier single ensoleillé « Want You Back » qui ouvre l’opus. Les influences 70’s, 80’s et 90’s sont toujours présentes avec une bonne influence R&B beaucoup plus présente qu’auparavant et ça s’entend beaucoup sur les hymnes groovy de « Nothing’s Wrong » aux claps entêtants et aux riffs roots et « Ready For You » où le trio nous gâte avec des chansons d’amour à l’eau de rose. C’est sans compter sur la production d’Ariel Rechtshaid qui met toujours en valeur les compositions vintage des trois soeurs mais aussi Rostam Batmanglij, ex-guitariste de Vampire Weekend, sur « Little of Your Love » où on se surprendra à chanter le refrain à tue-tête mais aussi les sentimentaux « Kept Me Crying » et « Found It In Silence » ainsi que Twin Shadow qui co-produit les accents disco « Ready For You » avec ses guitares incroyablement old-school.

Le gros constat que l’on puisse faire de ce Something To Tell You est tout simplement son côté trop crossover et guimauve qui se dégage. A l’écoute des morceaux comme « Kept Me Crying » et autres « Walking Away », HAIM semble être plus attaché à ces inspirations R&B quitte à trahir un peu son image mais on ne peut pas leur en vouloir. Heureusement qu’on sera agréablement surpris par les arrangements époustouflants de « Right Now » qui prennent aux tripes mais aussi la conclusion planante de « Night So Long ». Les trois mamzelles continuent sur leur lancée en traversant les décennies, elles ont quelque chose à nous dire mais cela aurait été mieux avec moins de sucre ceci dit.

Note: 7.5/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:3EFSOzgqaOQqJCMAMMn4Cl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s