Spectre Folk – Volume 4

Spectre Folk n’a de folk que son nom. C’est un side-project de rock psychédélique monté par Pete Nolan qui existe maintenant depuis quelques années et a donné naissance à deux albums plutôt sympathiques que furent Requiem For Ming Aralia et The Ancient Storm. Cette année, lui ainsi que Steve Shelley, batteur de Sonic Youth et Mark Ibold, bassiste de Pavement, reviennent avec un nouvel album sobrement intitulé Vol. 4.

S’ouvrant sur l’impressionnant « Begin the Mothership », Spectre Folk nous donne une bonne leçon de rock psychédélique en 10 minutes avec ses chants en retrait et ses instrumentations luxuriantes. Et on n’est pas au bout de nos surprises car surviennent les déflagrations de « Action Ray », « Golden Gooj » et autres « Build A Raft » plus bluesy qui contrastent avec des morceaux plus nuancés comme l’acoustique « Bremsstrahlung » et « Rainbows » joué au banjo. Et que dire du final orgasmique qu’est « We’re So Tired » qui joue parfaitement avec nos sens ?

En fin de compte, ce quatrième volet de Spectre Folk est à nouveau un bon cru de rock psychédélique, surtout grâce au flot d’idées que possède Pete Nolan. Réservé aux amateurs de sensations fortes.

Note: 8/10

http://c-6rtwjumjzx7877x24tujsx2ex78utynkdx2ehtr.g00.stereogum.com/g00/3_c-6bbb.x78yjwjtlzr.htr_/c-6RTWJUMJZX77x24myyux78x3ax2fx2ftujs.x78utynkd.htrx2fjrgjix2ffqgzrx2f8J1echU4XSf4sD8dEdcSYzx3fn65h.rfwp.nkwfrj.yduj_$/$/$/$

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s