The Fresh & Onlys – Wolf Lie Down

En moins de dix ans d’existence, The Fresh & Onlys n’ont plus rien à prouver. Avec ses cinq disques, le groupe de San Francisco a quand même réussi à trouver sa place malgré sa concurrence bien concentrée avec les titans Thee Oh Sees (sans le Thee à la fin) et Ty Segall. Non, ils tracent leur route sereinement sans aucun souci, et c’est ainsi qu’on les retrouve comme on les attendait avec leur nouveau disque Wolf Lie Down.

Leur savant mélange de rock psychédélique, post-punk, jangle-pop et krautrock reste toujours aussi intact et efficace et fait encore des malheurs sur des morceaux comme le magnifique titre d’ouverture résolument Brian Jonestown Massacre dans l’esprit ou encore plus loin « Dancing Chair » avec son riff grésillant qui fait son effet mais aussi des pépites garage-rock comme l’aérien « One Of A Kind » et le très prenant « Impossible Man ». N’oublions pas non plus l’interprétation puissance de Tim Cohen qui n’est pas sans pareil notamment sur « Qualm Of Innocence » et les plus doux « Walking Blues » et « Becomings » absolument renversants.

Une fois n’est pas coutume, The Fresh & Onlys avance sereinement et délivre son fond de commerce jamais inépuisable avec Wolf Lie Down. Saluons tout d’abord Tim Cohen qui arrive à donner du caractère et de l’émotion aux titres mais également le reste du groupe qui maîtrise parfaitement son jeu en nous offrant pas mal d’envolées spatiales et quelque peu psychédéliques.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s