Nick Mulvey – Wake Up Now

Il y a trois ans paraissait un sublime album nommé First Mind de Nick Mulvey. Suite à cela, le londonien a connu la consécration lorsque son disque avait été nommé au prestigieux Mercury Prize Records, ce qui n’est pas rien. Après une longue tournée qui s’en est suivi, il revient en pleine forme cette année avec Wake Up Now et encore une fois, l’enchantement est au rendez-vous.

Ce que Nick Mulvey sait faire de mieux, c’est d’allier indie folk aux sonorités afro et venues du désert des Touaregs. C’est ce qui a fait son petit succès et ça continue sur Wake Up Now avec le premier titre « Unconditional » qui met rapidement tout le monde d’accord et place la barre très haute. Rassurez-vous, le reste de l’opus vaut le détour avec son lot de pépites comme « Transform Your Game (We Remain) » ou encore l’épuré et tendre « Imogen » montrant un londonien au top de sa forme.

N’oublions pas non plus le magique « Malyea » où les sonorités afro bien groovy se font incroyablement bien entendre avec des arrangements pop proches de la perfection tout en parlant du sort des réfugiés. Ici, Nick Mulvey laisse tomber les métaphores de First Mind pour mieux détailler tous les problèmes de notre société trop égocentrique et trop individualiste avec « We Are Never Apart » détaillant les conséquences du projet de construction de l’oléoduc Dakota Access Pipeline qui a de quoi laisser bouche bée plus d’un. Vous en voulez encore ? Pas de souci. Laissez vous transporter devant tant de douceur symbolisée par des perles world comme « Remembering » et « Mountain To Move » et d’autres plus folk classiques avec « Lullaby », « When The Body Is Gone » et « In Your Hands » montrant le bonhomme au sommet de son art ou n’hésitez pas à verser une larmichette devant tant de beauté que signifie la conclusion « Infinite Trees ».

On pensait que Nick Mulvey serait incapable de se surpasser après un exceptionnel First Mind mais voilà qu’il surprend et émeut son auditoire avec ce Wake Up Now magique et poétique. Avec une voix d’or et des mélodies puissantes où l’on aurait cru à une fusion entre Bob Dylan, Nick Drake avec les sonorités des touaregs. Une fusion plus qu’intemporelle et incroyablement précieuse.

Note: 9/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:19YrX17syzkT6UZKLPpok4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s