Stanley – Stanley

Mais qui est ce Stanley ? Non, je ne parle pas de Stanley Ipkiss, le célèbre (anti-) héros du mythique de The Mask mais de Stanley tout court. Pour être honnête, j’ai parcouru de long en large les réseaux sociaux et les sites pour en savoir un peu plus à son sujet. J’ai juste retenu qu’il s’agit d’un jeune artiste venu de Minneapolis qui respecte à fond les règles de l’indie rock, comme en juge son tout premier album paru chez Forged Artifacts.

Ryan Gebhardt nous offre un premier opus plutôt reposant avec dix morceaux rêveurs à mi-chemin entre dream-pop et indie folk psychédélique comme « Brewin’ Up », « So Long, Vondel Tree » ou encore « Darling Al ». C’est avec des guitares exotiques doucement fuzzy, la voix de velours du natif de Minneapolis ainsi que des rythmiques détendues que l’on a affaire et ainsi de très bonnes vibes sont le principal motto de ce disque, comme le prouvent des beaux exemples comme « See It Go », « Daylight Sun » ainsi que « Ordinary Life ». De la musique feel-good comme on aime.

Donc au programme de cet album de Stanley: que des bonnes vibrations qui feraient prolonger la saison estivale à travers des arrangements sobres et infectieux. Ceci dit, il devra lever le mystère sur son univers pour la prochaine car le musicien possède un potentiel monstre.

Note: 8/10

Retrouvez Stanley sur FacebookBandcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s