Joel Henry Little – Great Kills Friendship Club

Qui eût cru qu’à simplement 19 ans, Joel Henry Little pourrait autant impressionner son petit entourage. Repéré par Life Is A Minestrone et Microcultures, le jeune américain possède trois albums et un EP à son actif dès son plus jeune âge ! Mais il est hors de question de croiser les bras pour lui tandis qu’il récidive avec un nouvel opus intitulé Great Kills Friendship Club.

Et contrairement à d’autres musiciens de son jeune âge, Joel Henry Little a préféré les sonorités pop baroques et c’est ce qui en ressort sur ce disque avec des arrangements pour le moins bluffants de l’introduction mais encore « Abraham », « Isha » impressionnant pendant 8 bonnes minutes et autres « By The Bye ». Partagé entre Harry Nilsson, Tom Waits et Brian Wilson, le musicien multi-instrumentiste teenager nous en fait de toutes les couleurs avec sa voix bouleversante et ses ambiances baroques partagés entre musique progressive, cabaret, folk et jazz. On y retrouve des instruments anciens comme le clavecin qui sont parfaitement intégrés avec les cordes et le résultat fait plutôt mouche sur « Gilgamesh » et « Backyard Volcanoes ».

Il ne fait aucun doute que Joel Henry Little continue de faire éclater son étonnant talent sur Great Kills Friendship Club. Le jeune homme fait preuve d’une maturité impressionnante pour ne pas dire déconcertante et c’est ce qui fait notre fascination avant tout.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s