Lionel Vinciguerra – L’art de la disparition

On ne sait pas grand-chose sur Lionel Vinciguerra si ce n’est que c’est une autre découverte de la part de La Souterraine (oui, encore eux…). Celui qui se définit comme étant le fils caché de Michel Berger et de Guy Debord est totalement mystérieux mais a pris le temps de nous présenter sa première « mixtape » intitulée L’art de la disparition.

Qualifiant son style de « post-variété », Lionel Vinciguerra étonne par son style bien particulier et son sens du songwriting pour le moins irréprochable. Il suffit d’écouter des morceaux comme « Le jour se lève ça vous apprendra », « Diantre ! » mais encore « Le souci » et « Anouck en 1080p » pour comprendre qu’il ne fait rien comme les autres. Avec sa voix résolument spleenesque et ses influences pour le moins évidentes, l’originalité est de mise avec les étonnants « Live Tweet du 11è congrès annuel des asexuels », « L’idiot de la famille » ou l’ambitieux « Bleu Zuckerberg ». L’art de la disparition parlera à tous les amateurs de french pop totalement avant-gardiste et osée.

Note: 7/10

Retrouvez Lionel Vinciguerra sur Facebook / Soundcloud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s