Bent Arcana – Moon Drenched

On remet le couvert avec Bent Arcana ? Parce que l’on n’est jamais à l’abri d’une nouvelle sortie musicale de la part du gang de John Dwyer où l’on ne s’est pas réellement remis de leur bordélique album Endless Garbage (chroniqué ici) en avril dernier. Mesdames et messieurs, voici venir leur successeur intitulé Moon Drenched.

Ici, John Dwyer ira convoquer les musiciens suivants Ryan Sawyer, Peter Kerlin, Tom Dolas, Brad Caulkins, Kyp Malone, Marcos Rodriguez, Ben Boye, Joce Soubiran, Laena Myers-Ionita et Andres Renteria pour cette nouvelle épopée musicale aventureuse. Repoussant les limites du jazz expérimental, Bent Arcana ira privilégier les grooves cosmiques et exotiques sur des morceaux toujours placés sous le signe de l’improvisation. Résultat des courses, les morceaux sont moins brouillons que sur Endless Garbage avec les rythmes entraînants de « Psychic Liberation » et de « X-Cannibal’s Kiss » qui ouvrent le disque de façon audacieuse.

Plus motorik qu’auparavant notamment sur les pièces maîtresses que sont les hypnotiques et intenses « The War Clock » avoisinant les 13 minutes que l’on ne voit pas passer ou le dernier titre qu’est « Terra Incognito » sous huit minutes chrono, John Dwyer et sa clique retrouvent la grâce et l’inspiration d’antan. On ne pourra pas non plus faire l’impasse sur des morceaux riches en groove funky, en riffs bestiaux et en cuivres débridés avec ce mélange de krautrock et de jazz fusion sur « Der Todesfall » et sur « Spoofing » où la magie opère à cours d’écoutes répétées. La suite au prochain épisode… à moins ce qu’un prochain disque de Oh Sees se profile à l’horizon, vu que c’est bientôt la saison.

Note: 8/10