Stranded Horse – Grand Rodeo

C’est en maintenant le rythme d’un album tous les cinq ans que Stranded Horse saura se démarquer. La formation indie folk avait marqué les esprits avec leur disque Luxe paru en 2016 (chroniqué ici) qui aura été une bonne fusion entre indie folk et musiques du monde. Cette fusion, on la retrouve encore sur leur successeur intitulé Grand Rodéo.

Yann Tambour est ici accompagné de ses trois complices que Boubacar Cissokho, Sébastien Forrester et Miguel Bahamondès-Rojas et viendra faire face à un apocalypse quasi-imminent. Grand Rodeo nous invite à profiter des moments présents avant qu’il ne soit trop tard et ces huit compositions si poétiques à l’image du titre d’ouverture nommé « Towards A Winning Glow » mais aussi de « Le ciment dessous nos pieds » et de « So Low » entre autres.

Le kora résonne tout comme les allures rustiques occidentales, voilà une fusion musicale parfaite à laquelle nous habitue Stranded Horse sans nous lasser. Tantôt grave avec « Sparks Turn To Stone » tantôt légère avec l’irrésistible « Rumba du Trépas », ce Grand Rodeo est un festival d’émotions en tous genres tant on arrive à trouver des éléments de réponse sur les questions existentielles qui nous tracassent. Il faudra un « Thiely » qui est une reprise de L’Etoile du Dakar et d’un final touchant du nom de « So High » pour qu’on arrive à y voir plus clair.

Note: 7.5/10