Palmistry – wyrdo

Après avoir collaboré avec Charli XCX ou encore la regrettée SOPHIE, il est temps pour que Palmistry fasse un grand bruit. Le producteur britannique a su établir un son qui lui est définitivement propre à lui et que l’on retrouve sur son nouvel album intitulé wyrdo.

Toujours empreint d’une certaine mélancolie, Palmistry ira nous enivrer avec son mélange de bass music, dancehall et R&B avant-gardiste. L’ambiance n’est pas à la fête lorsque l’on écoute des morceaux intimistes et vaporeux que sont le morceau-titre introductif qui plante le décor mais également « fk a deal », « harp stereo » et « typhoon xtc ».

Palmistry nous pénètre dans son jardin secret où règne la fragilité et l’insécurité. On en veut pour preuve « 3 spirits » sans oublier « river song » et « visions gone wild » montrant son atout de nous toucher comme il se doit et cela se ressent jusqu’à la fin avec « harry’s game ». Avec wyrdo, on arrive à déceler sa psychologie en lambeaux.

Note: 7.5/10