Baron Rétif & Concepción Perez – Navettes

70961_post

Le duo parisien Baron Rétif (Benjamin Fain-Robert) et Concepción Perez (Pierre Valéro) tourne depuis un bon bout de temps car ils avaient publié dans le passé pas mal de musique avec en tête le mini-LP L’Indien sur le label Heavenly Sweetness paru l’an dernier. Cette année, ils sont signés sur le label Musique Large (Fulgeance, Laurent Garnier, Débruit…) et publient officiellement un premier album intitulé Navettes et on est prêt à embarquer dans leur navette sonore afin d’explorer leur univers aussi bien coloré et vintage.

Les influences du duo sont extrêmement larges. Entre hip-hop, soul, funk, jazz et électro, Baron Rétif et Concepción Perez possèdent le sens du groove et on sent qu’ils ont énormément bouffé du Jean-Jacques Perrey, de Newcleus ou encore de la BO de Pattaya à l’écoute de Navettes. On attache notre ceinture et le premier titre éponyme au singulier nous transporte dans un univers parallèle et complètement groovy. Armés d’instruments analogiques (batterie, Fender Rhodes, synthés…), le duo fourmille d’idées à travers des titres organiques comme « Blanchiment », l’aérienne « Comme la vague » ou encore « Gazoduc » où on a l’impression de flotter en apesanteur à travers cette odyssée discoïde et spatiale.

Bien que majoritairement instrumental, Baron Rétif et Concepción Perez a convié le duo de rappeurs inconnus mais talentueux COEFF sur « Kamoulox » loin d’être drôle (même si il est question de punchlines sur Manuel Valls et sur les éjaculations faciales) avec ses synthés futuristes et sa basse rebondissante mais aussi le rappeur de Cincinnati Napoleon Maddox qui pose sa voix sensuelle sur le soulful et magnétique « The Crave » comprenant une magnifique boucle de claviers lancinants. Et puis il y a Benjamin Gilbert du groupe Aquaserge qui joue de la basse sur « Navette » et sur la bien-nommée « ML Disco Club », idéale pour se déhancher un petit peu. Et pour ce qui concerne la curiosité, il faudra lorgner du côté de « Les Oiseaux » où le duo a carrément incorporé des samples de gazouillis d’oiseaux sur une instru relativement minimaliste, comme quoi ils n’ont peur de rien.

En une heure, Baron Rétif & Concepción Perez explorent leurs idées jusqu’au bout dans leur Navette envoûtante avec comme fil conducteur le groove. Comme ils le disent eux-mêmes, leur musique ressemble à du Perrier car elle est pétillante et addictive. Parés au décollage ?

Note: 8.5/10

Retrouvez Baron Rétif & Concepción Perez sur Facebook / Bandcamp / Soundcloud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s