BD Harrington – The Diver’s Curse

a1107202549_10

BD Harrington assure sa route en solitaire et avec une certaine classe. L’auteur-compositeur-interprète canadien basé à Londres a signé deux albums solo passés inaperçus mais étaient de très bonne facture avec notamment l’émouvant Regarding The Shortness Of Your Breath dédié à son père décédé brutalement des suites d’un cancer. On poursuit cette ambiance mélancolique sur ce troisième album The Diver’s Curse résolument émouvant.

Voici donc onze titres indie folk passionnants où l’on contemple différents paysages à travers ses douces compositions comme « Resusci Anne », « Boxers Hit Harder » ou encore « Sleepy John ». On pense directement à Leonard Cohen pour le côté mélancolique, Bob Dylan pour le phrasé ou encore Neil Young pour l’élégance de ses titres et ce mélange fait plutôt bonne impression avec les moments d’introspection comme « Nightingale » ainsi que « In Your Arms ».

Pour résumer ce The Diver’s Curse, c’est un superbe troisième album de folk que l’on écouterait en cas de coup de blues mais pas que. Avec ses titres dépouillés et l’apport de la voix féminine de Suzanne Hancock, BD Harrington a touché le gros lot et a réussi à nous émouvoir avec sa magie.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s