Hope Sandoval & The Warm Inventions – Until The Hunter

arton27941

Chaque sortie de Hope Sandoval ou de Mazzy Star est toujours un événement dans le monde de la musique. C’est vrai, la légendaire chanteuse et musicienne calfornienne n’a plus donné signe de vie depuis Seasons Of Your Day paru en 2013, album qui a sonné le retour de Mazzy Star. Trois ans plus tard, elle et son acolyte Colm Ó Cíosóig (membre des légendaires My Bloody Valentine) relancent ainsi la machine Hope Sandoval & The Warm Intentions et nous présentent leur nouvel album Until The Hunter, faisant suite à leur second album Through The Devil Softly en 2009. Quand je vous disais que ce genre de trucs n’arrive pas tous les jours…

Plus besoin de parler longtemps de l’univers musical ténébreux et mélancolique de la demoiselle, la machine est lancée avec l’introduction hypnotique de 9 minutes intitulée « Into The Trees » avec ses orgues d’église implantant une atmosphère solennelle propre à Hope Sandoval (accompagnée de la chanteuse Mariee Sioux) avec ses « I miss you » répétés sans cesse. On vacille entre dream-pop, indie folk, country et blues à travers ce Until The Hunter et pas mal de pépites sont à relever comme « A Wonderful Seed », « Day Disguise » ainsi que « Treasure ».

Quand l’ancienne génération rencontre la nouvelle génération, ça donne toujours quelque chose de spécial. En l’occurence, Kurt Vile est convié à chanter aux côtés de la légende sur les sonorités country de « Let Me Get There ». C’est pas tous les jours qu’Hope Sandoval convie quelqu’un pour chanter à ses côtés et le musicien de Philadelphie doit s’avouer chanceux. Concernant cette dernière, son interprétation reste à toujours à la hauteur de son personnage: sobre et fascinante. On arriverait même à appuyer sur la touche repeat sur des joyaux comme « Hiking Song » aux accords de guitare pincées, « The Pleasant » avec sa slide guitar marquante ainsi que le blues organique « Liquid Lady » qui clôt ce Until The Hunter .

Sept ans après Through The Devil Softly, rien n’a changé pour Hope Sandoval & The Warm Intentions et c’est mieux ainsi. Until The Hunter voit donc le duo dans sa zone de confort et sait toujours nous ensorceler comme auparavant et sans que l’on s’en rende compte. On a tout de suite envie d’un nouvel album de Mazzy Star, mais seule elle en décidera de ce qu’il en adviendra.

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s