Mac DeMarco – This Old Dog

En l’espace de deux albums, d’un album instrumental et de deux mini-albums, Mac DeMarco est devenu la référence en matière d’indie rock actuel, qu’on le veuille ou non. Aussi bien génial qu’agaçant, le canadien farfelu aux dents du bonheur n’est là que pour transmettre de bonnes vibes avec ses mélodies à la cool et complètement posées. Alors, forcément, il est attendu au tournant avec son troisième album This Old Dog qui s’avère plus nostalgique qu’à l’accoutumée.

Hors de question pour le canadien de réutiliser les mêmes recettes de ses chefs-d’oeuvre que furent 2 et de Salad Days. Après avoir déménagé sur la côte-ouest américaine, Mac DeMarco a préféré opter un virage plus synthétique (déjà amorcé sur le mini-album Another One) et décide d’afficher un visage on ne peut plus grave et moins insouciant qu’auparavant. Il suffit de quelques morceaux joués à la guitare acoustique et aux rythmiques guillerets comme « My Old Man », « This Old Dog » et le groove chaloupé de « Baby You’re Out » pour être conquis par le génie du canadien qui exprime pour la première fois ses doutes et inquiétudes et n’hésite pas à prendre du recul maintenant qu’il a atteint sa 27ème année.

Il n’y a pas que la guitare acoustique qui est primordiale dans ce This Old Dog, les synthés ont également leur faire-part à savoir sur les accents 70’s de « For The First Time », le planant « Dreams From Yesterday » mais aussi sur le psychédélique « On The Level ». Mac DeMarco privilégie également des sonorités plus atypiques comme la country sur « A Wolf Who Wears Sheeps Clothes » où il fait intervenir un harmonica ainsi que la ballade soulful menée au piano qui est la parfaite « One More Love Song » tout en ne reniant jamais ses origines slacker en faisant revenir les guitares électriques (« Still Beating », « Sister »). Cela permet de sortir de sa zone de confort notamment sur l’ambitieuse « Moonlight On The River » où notre hôte nous fait balader pendant 7 minutes sans oublier son final cacophonique avant d’effectuer un dernier salut avec la conclusion minimaliste voix/synthés qu’est « Watching Him Fade Away » se finissant de la plus belle des manières.

This Old Dog marque un renouveau dans la discographie de Mac DeMarco où il met de côté son personnage à la cool et slacker pour afficher un visage plus sérieux et un peu plus grave et cela se ressent dans ces morceaux plus nostalgiques qu’auparavant. En explorant de nouveaux territoires, le musicien permet de montrer une évolution aussi bien constante qu’intéressante tout en ouvrant un peu plus son jardin secret.

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s