Shannen Moser – Oh, My Heart

Shannen Moser n’est pas du tout connue du grand public mais possède un incroyable atout pour transporter son auditoire. La chanteuse et musicienne de Philadelphie a fait ses premières marques avec ses deux premiers albums All Dogs Go To Heaven en 2014 et You Shouldn’t Be Doing That en 2015 disponibles sur son Bandcamp. Il a fallu que le label underground Lame-O Records la signe pour qu’elle soit un peu plus connue du grand public et ils ont bien fait de parier sur elle car elle compte à nouveau nous émouvoir avec son troisième opus Oh, My Heart.

Débutant sur un sample vieillot de The Royce Hall Concert sur l’introduction « I’m Going Home (Sacred Harp) », Shannen Moser nous ouvre grand les portes de son intimité à base de ballades indie folk mélancoliques comme « Alex (282) » comprenant son plus bel arrangement de trompettes digne de Beirut ou de Foxing ainsi que « Watershed » et « Grower ». Impossible de ne pas penser à Emily Yacina et à Margaret Glaspy à l’écoute de ces titres intimistes qui mettent la chair de poule avec « Yr Undertaker », « A Funeral, A Friend, My Sanity » et autres « Dirt and Water » mais aussi du Rilo Kiley sur « October » tellement on est submergé.

Malgré quelques moments de forcing dans l’interprétation de la jeune demoiselle, ce Oh, My Heart a de quoi nous procurer d’innombrables frissons avec ses instrumentations à la fois lo-fi mais bien orchestrées et ses textes très personnels et touchants. Shannen Moser mérite le respect grâce à cette mise à nu incroyablement poignante.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s