See Through Dresses – Horse Of The Other World

See Through Dresses nous vient du Nebraska et a débarqué en 2013 avec leur premier album. Même si ils ont eu peu de reconnaissance, le quatuor sait mêler indie rock pur et dur avec des relents de shoegaze et de dream-pop de façon efficace. Après un EP paru en 2015, le groupe rempile avec un nouvel opus intitulé Horse Of The Other World.

Et ils ne perdent pas de temps avec les accents new wave de « Diamonds » où on reprend là où ils se sont arrêtés deux ans plus tôt avec une influence très Orchestral Manoeuvres. Le son est plus policé et plus authentique qu’auparavant comme l’affirme d’autres morceaux aussi bien aériens que terre-à-terres avec « Radiant Boy », « Light in August » ou encore les mélodramatiques « Catacombs » et « Shelley » qui prouvent de l’incroyable maturité du quatuor. On aurait cru entendre du Cocteau Twins et autres The Jesus & Mary Chain par moments mais aussi du Alvvays notamment sur « Pretty Police » mais le plus frappant, c’est la voix de Sara Bertuldo qui se rapproche de celle d’Emily Haines.

Hormis ces petites similitudes, le quatuor de Nebraska s’en sort à merveille et sait montrer ses crocs comme bon leur semble sur le quasi-punk « Lucy’s Arm » ou encore sur les dernières secondes du final « Horse of The Other World ». Riche en reverbs, See Through Dresses continue à se démarquer de la scène pour ses morceaux cathartiques et hantés mais toujours aussi envoûtants.

Note: 8/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:2xFYEYcp3j036rxKL0DVvS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s