Agent Blå – Agent Blå

Un peu de saveur suédoise pour débuter ? Et bien ça tombe bien car beaucoup sont tombés sous le charme d’Agent Blå, un quintet venu de Gothenburg. Ayant comme principales influences Cocteau Twins, Mazzy Star ou encore Joy Division, le groupe débarque de nulle part mais nous séduit sur la longue avec leur tout premier album.

Il faut s’attendre à des guitares fuzzy et légèrement acidulés et à une section rythmique enrobante au programme de cet opus. La voix soyeuse d’Emelie Alatalo habille à merveille les morceaux enfumés de « Strand », « (Don’t) Talk To Strangers » ainsi que « Rote, Learning » aux airs d’A Place To Bury Strangers qui ont de quoi rappeler aussi bien les années 1980 que la décennie suivante.

C’est un peu comme si The Cure aurait fusionné avec Alvvays et ça donne des pépites agréables à l’image de « Derogatory Embrace » , « Frusterad » ou encore « Dream Boy Dream » riches en reverb mais pourtant le quintet sait condenser ses éléments afin de mieux les maîtriser notamment sur le final cathartique « Faust » à couper le souffle. Pour faire court, Agent Blå reprend les codes du shoegaze, du post-punk et de la dream-pop afin de bien les mixer pour obtenir un premier album onctueux et totalement bouleversant.

Note: 8.5/10

Retrouvez Agent Blå sur Facebook / Twitter / Bandcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s