Smut – End of Sam-soon

Attention, préparez-vous à trembler face à cette découverte bien efficace. Il s’agit de Smut qui est un quintet de noise-pop venant tout droit de Cincinnati dans l’Ohio. Mené par l’insaisissable chanteuse de Tay Roebuck, ils présentent leur tout premier album bien décapant du nom de End Of Sam-Soon sur le label Broken Circles.

On en est pas encore là avec l’introduction vaporeuse nommée « eoss » d’une minute et trente secondes mais très vite, Smut passe la seconde avec des déflagrations noisy qui nous achèvent comme des uppercuts que sont « Video Cell », « Bones of Summer » sans oublier « Sam-soon » qui est le morceau le plus long de cet opus. Je peux également citer les efficaces « Rosewater » et « Memory Wipe » qui se chargeront d’achever l’auditeur avec ses riffs fuzzy bien agressifs et le chant irrésistible de Tay Roebuck, le tout avec un opus diablement efficace et véhément.

Note: 8/10

Retrouvez Smut sur Facebook / Bandcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s