Black Moth Super Rainbow – Panic Blooms

Black Moth Super Rainbow n’est pas un nom que l’on ressort tous les jours mais toujours est-il que le groupe de Pittsburgh n’a pas donné signe de vie depuis un petit bout de temps maintenant. En effet, cela faisait depuis 2012 qu’ils n’avaient pas publié de disque depuis leur Cobra Juicy et bien les voici de retour avec Panic Blooms.

Tandis que le disque précédent était plutôt dansant, ce Panic Blooms se veut plus intimiste et mélancolique. Mais le groupe n’abandonne pas pour autant leurs racines électro-psychédéliques pour les moins avant-gardistes qui habillent les morceaux allant de « Baby’s In The Void » à « Harmless » en passant par « Bad Fuckin Times », « New Breeze » ou encore « Bottomless Face » où l’on croirait une fusion entre T-Pain et Tame Impala qui revisiterait le catalogue Warp Records.

En effet, l’heure n’est pas à la fête mais plutôt à la gueule de bois. Cette ambiance désabusée et étrange se fait ressentir sur « Permanent Hole », « Backwash » et bien évidemment sur « Sunset Curses » où la voix auto-tunée arrive à nous émouvoir. Six années qu’ils se sont fait attendre et Black Moth Super Rainbow continue d’être original avec Panic Blooms. Tout ceci est de bonne augure pour leur album collaboratif avec le rappeur Aesop Rock.

Note: 8/10