Sons of Raphael – Full-Throated Messianic Homage

Avant que le COVID-19 ne vienne perturber nos plans, Sons Of Raphael était parti pour devenir une des plus grandes révélations musicales de ces derniers temps. Le duo britannique composé des frères Raphael avait illuminé le Pitchfork Music Festival de Paris en 2019 suite à la parution de leur premier EP du nom de A Nation Of Bloodsuckers un an plus tôt. De façon discrète, ils présentent en ce printemps leur premier long-format du nom de Full-Throated Messianic Homage.

Ce premier disque est le résultat de sept années de travail et de dur labeur et c’était dire que le chemin était tortueux pour Sons Of Raphael. Au final, ils ont vu le bout du tunnel avec ce Full-Throated Messianic Homage (mixé par le regretté Philippe Zdar) à la portée post-moderne et futuriste qui impressionne dès les premières notes. Cette épopée débute avec un « Revolution » pour le moins époustouflant montrant toutes les ambitions de Ronnel et Loral Raphael qui se poursuivent avec les intenses « He Who Makes The Morning Darkness » et « Siren Music » aussi bien aérien et dense avec ces 350 couches d’instruments distillés tout au long de ce disque tandis que le duo ira toucher un peu plus les sujets théologiques poussant à la réflexion.

Full-Throated Messianic Homage nous tient en haleine tout au long, rappelant aussi bien l’inventivité de Stone Roses et de MGMT avec cet aspect rêveur à la Cocteau Twins. Cette esthétique 70’s se conjugue parfaitement aux allures futuristes et cette fusion fait merveille sur « On Dreams That Are Sent By God » et « Yeah Yeah Yeah » avant de prendre une pause éthérée avec « Oh Momma ». Sons Of Raphael réussit à emmener son auditoire dans un trip psychédélique et baroque complètement hors du commun avec également les épilogues doucereux « Let’s Get All Dead Together » et « The Sand Dunes Lift Up ». Ce premier disque est un incroyable chef-d’œuvre d’une ampleur insoupçonnée montrant que les frères londoniens redoublent d’ambitions comme jamais.

Note: 9.5/10

Retrouvez Sons Of Raphael sur Facebook / Twitter / Bandcamp