Hollie Cook – Happy Hour

À l’approche de l’été, on avait besoin pour se rafraîchir en avance. Et justement Hollie Cook tombe à pic. La dernière fois qu’elle avait fait parler d’elle, cela remonte à l’année 2018 lorsqu’elle avait publié Vessel Of Love (chroniqué ici). L’iconique fille du batteur des Sex Pistols continue de distribuer de vibes ensoleillées avec son successeur tant attendu du nom d’Happy Hour.

Qu’il est bon de se prendre une bonne dose de reggae rétro en compagnie de Hollie Cook. Accompagné de son live-band toujours aussi fidèle, la chanteuse britannique nous embarque avec des compositions harmonieuses telles que le morceau-titre introductif ou bien encore « Moving On » et « Full Moon Baby » nous aidant à relativiser par rapport au contexte actuel bien sombre et bien inquiétant avec ces mélodies cosmiques et tropicales.

Happy Hour prendra des allures spirituelles avec des textes toujours aussi touchants et presque incantatoires de Hollie Cook. Bien que l’on retrouve la diva jamaïcaine Jah9 sur « Kush Kween » qui promeut les herbes médicinales, notre hôtesse incite à l’amour mais aussi à la bamboche sur « Move My Way » qui rappelle les ambiances de carnaval de Notting Hill avant de nous enivrer par sa douceur infinie sur « Unkind Love » et « Gold Girl » sans oublier la touchante « Love In The Dark ».

Il ne manque plus qu’une conclusion plus lancinante du nom de « Praying » traitant d’un traumatisme survenu dans son cercle d’amis. Hollie Cook continue de nous ensorceler avec son univers musical toujours aussi tropical tombant à pic pour la saison estivale qui tarde à venir. Mais peu importe, c’est l’happy hour quoi qu’il arrive.

Note: 8.5/10