Gabby’s World – Gabby Sword

Pour celleux qui s’en souviennent, nous avons suivi avec grande attention les aventures musicales de Gabrielle Smith. La musicienne new-yorkaise nous avait envoûté avec son projet Eskimeaux ayant donné naissance à une panoplie de sorties mémorables. Cette année, l’heure est placée sous le signe du renouveau avec son nouveau projet qui se nomme Gabby’s World avec un premier album à la clé du nom de Gabby Sword.

La réinvention ne s’est pas faite qu’au niveau du nom mais aussi au niveau musical. Abandonnant quelque peu les aspects bedroom-pop des débuts, Gabrielle Smith aborde des influences plus arty comme le prouve le morceau d’ouverture nommé « Sank » beaucoup plus synthétique qu’à l’accoutumée. On pourra en dire autant sur des influences à mi-chemin entre Boygenius et The Japanese House sur des moments ensorcelants à l’image de l’infectieux « Closing Door » qui suit ainsi que de « 33 » et « Fabby » étant de parfaits hymnes à l’émancipation et à la découverte de soi.

Grâce à l’expertise de sa femme qu’est Barrie Smith derrière les manettes, Gabby’s World se sent renaître et reluit de plus belle. À travers des moments lumineux et immersifs tels que « Mussel » ou encore le plus dramaturgique « Just For You To Hear », la native de New-York célèbre la vie et l’empathie tandis qu’elle parcourt le monde afin d’avoir une nouvelle source d’inspiration.

Ce renouveau musical donne également naissance à des derniers moments riches en émotion tels que « Powerful », « Magnify » ou encore « Theme From Gabby’s World » faisant de ce Gabby Sword un disque à part entière. Magique et magnétique, Gabrielle Smith (ainsi que Barrie) vole de ses propres ailes en imposant sa marque de fabrique des plus palpables sur Gabby Sword.

Note: 8.5/10