Midnight Sister – Saturn Over Sunset

En juillet dernier, je suis tombé sur une découverte bien sympathique mais trop courte passée à la radio: Midnight Sister. Et comme une bonne surprise n’arrive jamais seule, j’apprends que leur premier album était prévu pour ce mois-ci. Mais avant de parler de leur disque, une présentation s’impose: c’était un duo de Los Angeles composé de la chanteuse et parolière Juliana Giraffe et du producteur Ari Balouzian. Et à eux deux, ils partagent une passion commune pour les années 1970 et ça s’entend parfaitement sur leur détonnant Saturn Over Sunset.

Signés sur le label Jagjaguwar, Midnight Sisters se cantonne parfaitement dans le genre pop baroque des années 1970 avec des titres aussi bien mélodiques qu’audacieux comme « Canary » ou le très beau « Leave You » avec sa délicieuse mélodie de piano accompagnée de ses motifs de mellotron rappelant le fameux « Strawberry Fields Forever » des Beatles. Pour faire court, on imaginerait parfaitement feu Trish Keenan qui décide de faire un voyage dans les 70’s et qui s’approprie parfaitement le style vintage et toujours imprévisible comme en témoignent les plus sautillants « Blue Cigar », « Daddy Long Legs ».

On savait à l’avance que Juliana Giraffe est réalisatrice à ses heures perdues (la preuve, elle réalise quelques clips de Midnight Sister) et ce n’est pas un hasard si les arrangements psychédéliques de Saturn Over Sunset possèdent quelques relents cinématographiques. Il suffit d’écouter les cordes frémissantes de « The Crow » pouvant filer la chair de poule à un certain Hitchcock ou l’implacable « The Drought » que l’on imaginerait dans un film de Truffaut. De plus, les ambiances pop baroque de « The View From Gilligan’s Island », « Hitman » avec ses coups de feu et « Clown » cinématisent parfaitement les textes sombres de la californienne. Et ils ont de quoi nous filer la chair de poule.

Pour un premier album, c’est un sacré album que nous offre le duo de Los Angeles. En nous offrant un voyage dans le temps, Midnight Sister arrive à créer une intrigue audiovisuelle dont on ne s’ennuie jamais une seconde, un peu comme si Hollywood flirtait avec l’esthétique psychédélique des années 1970 sans oublier sa dose d’intemporalité.

Note: 8/10

Retrouvez Midnight Sister sur Facebook / Twitter / Bandcamp

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:5PUlxlJ1LGj9SSYyfaSUPS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s