Djeuhdjoah & Lieutenant Nicholson – Aimez ces airs

Djeuhdjoah & Lieutenant Nicholson avait débarqué en 2015 avec leur premier album T’es qui ? sur le label émergent Hot Casa Records. Très vite, le duo enchanteur est très vite sorti des sentiers battus avec leur fusion entre chanson française, afrobeat, jazz, soul, reggae et musiques urbaines. Après avoir enjaillé notre été avec « El Nino », les voici de retour avec leur successeur intitulé Aimez ces airs.

Comme le veut le titre de l’opus au jeu de mot très subtil, Djeuhdjoah & Lieutenant Nicholson met à l’honneur les Antilles et le légendaire écrivain mettant l’accent sur la négritude. Très vite, la fusion musicale auquel nous a habitué le duo fait de nouveau des merveilles sur ces quinze morceaux métissés à l’image de « Poussent les ailes », « Aimé Césaire » mais aussi de « Des gouttes ». Entre les harmonies vocales du duo qui jouent au yin et au yang (avec la voix ultra-grave de Djeuhdjoah rappelant celle de Lord Have Mercy ou Chali 2na mais en moins rude et la voix plus aiguë du Lieutenant Nicholson) et les influences musicales joviales qui se font ressentir, inutile de rappeler que l’on passe du bon temps en bonne compagnie.

On y décèle des sonorités jazz-funk sur « Mbappé » et « Auguste Cyparis » ou bien même des allures afro-beat sur « Tic tac » et il est clair que l’on plonge dans un univers libre et surréaliste. Tour à tour funky sur « Tout s’assemble » ou soulful sur « Attache » et « Tangue à l’envie », Djeuhdjoah & Lieutenant Nicholson respecte leur thème principal sur « An tèt aw » chanté en créole. Aimez ces airs représente parfaitement les Antilles de la pochette à l’atmosphère voyageuse surtout avec « Fontaine » et « An ba sièl » montrant toute l’inventivité et la bonne humeur du duo qui offre un disque aux 15 morceaux ensoleillés s’enchaînant de façon fluide.

Note: 8/10