Great Grandpa – Four Of Arrows

L’été 2017, on avait fait la connaissance d’un groupe au drôle de nom qu’est Great Grandpa ainsi que leur premier album intitulé Plastic Cough (chroniqué ici). Le quintet nous vient tout droit de Seattle et avait fait forte impression avec leur mélange de grunge-pop et d’indie rock acidulé et bon vivant. Maintenant qu’ils ont acquiert une certaine notoriété, les voici de retour deux ans plus tard avec leur successeur intitulé Four of Arrows.

Ne vous attendez pas à une redite de Plastic Cough de la part de Great Grandpa. Le groupe mené par le chant toujours aussi passionné d’Alex Menne a décidé d’entreprendre un virage musical à 90° en misant sur des compositions plus acoustiques. Il en ressort des titres plus émouvants mais plus étoffés comme l’introduction nommée « Dark Green Water » qui nous prend de court avec sa fausse fin avant de repartir de plus belle mais encore « English Garden » et « Bloom ».

Les influences dignes de Pinkerton ne sont jamais lointaines tant les sonorités power-pop se font sentir par là comme « Mono no Aware » et son introduction surprenante ou bien même « Ending » et « Human Condition » qui flirtent avec l’emo. Quoi qu’il en soit, Great Grandpa réussit ce virage musical sans jamais trahir ses origines grâce à ses compositions plus luxuriantes. Un flot d’émotions se dégage tout au long de ce Four of Arrows résolument abouti et cohérent avec un morceau digne de « Split Up The Kids » comme exemple flagrant avant que la conclusion beaucoup plus électrique nommée « Mostly Here » vienne nous emporter. Le second album de Great Grandpa ira à coup sûr les placer dans un autre niveau grâce à des compositions plus sentimentales et sincères.

Note: 8.5/10