E-Grand – Rapture

Il y a quatre années de cela, nous étions tombés sous le charme d’E-Grand avec leur album Here They Come (chroniqué ici). Le groupe indie rock lyonnais mené par la voix flamboyante de Didier Buhler a su trouver un succès d’estime qui a pu leur mettre dans une place confortante. Cette année, ils reviennent avec leur successeur intitulé Rapture.

Voici venir dix nouveaux titres où E-Grand continue de puiser auprès du rock alternatif anglo-saxon des années 1990-2000. On en veut pour preuve des titres sentimentaux à l’image de l’introduction nommée « Mother Earth » montrant qu’ils n’ont rien perdu de leur savoir-faire mais également de « Somebody’s Dog », « Her Seasons » ou bien de « Now Or Never » toutes guitares dehors.

Rapture montre ainsi E-Grand à leur meilleur niveau et on ne va pas s’en plaindre. Ainsi avec des compositions pour les moins efficaces que sont « Green Rays » et « Just A Life », le groupe lyonnais reste incisif comme personne tout comme sur « Grateful » et « On My Own ». Après un « Politicians » en guise de clôture, E-Grand prouve que leur verve musicale reste intacte malgré tout complétant leur discographie toujours aussi consistante.

Note: 7/10