Hiatus Kaiyote – Mood Valiant

C’est le retour le plus attendu de ce début d’été. Il s’agit bien évidemment de Hiatus Kaiyote qui a marqué les esprits avec leur second disque Choose Your Weapon paru en 2015 (chroniqué ici). Le quatuor de future soul expérimental de Melbourne qui fut acclamé de tous (et samplé par pas mal de rappeurs et artistes) revient après six années d’absence avec leur troisième album tant attendu du nom de Mood Valiant.

Il y a plusieurs raisons qui expliquent cette longue absence, à commencer par celle que l’on connaît tous qu’est les soucis de santé de Nai Palm. La pétillante chanteuse du groupe qui possède également une carrière solo en parallèle fut diagnostiquée d’un cancer du sein comme sa mère. Mais fort heureusement, la mastectomie aura été un succès même si le processus du travail du nouvel album d’Hiatus Kaiyote aura été chamboulé. Il n’empêche que le quatuor de Melbourne possède toujours aussi cette inventivité future soul qui pétille avec entre autres « Chivalry Is Not Dead » et « And We Go Gentle » aux rythmiques alambiquées et au groove moelleux et étourdissant qui ont fait leur renommée.

Et pour ce grand retour, Hiatus Kaiyote continue de sortir de la norme en faisant parler leur grande classe. Sur le somptueux et ensoleillé « Get Sun », le quatuor de Melbourne convie une légende de la musique brésilienne qu’est le percussionniste Arthur Verocai qui fut samplé par pas mal de rappeurs dans le passé pour un résultat éblouissant. À côté de cela, leur fusion entre neo-soul, jazz, hip-hop, glitch et future soul (car faut-il le rappeler qu’ils sont chez Brainfeeder ?) continue de faire des merveilles avec les intenses mais soyeux « All The Words We Don’t Say », « Rose Water » et « Red Room » où l’interprétation magistrale et calibrée de Nai Palm se sent renaître.

Mais elle saura aussi nous émouvoir comme bon lui semble avec la ballade au piano touchante du nom de « Stone Or Lavender » nous rappelant qu’elle est une très grande chanteuse de soul. Mais ceci est aussi un moyen de rappeler qu’Hiatus Kaiyote continue à faire parler leur originalité avec une classe folle qui habille cet excellent disque riche en grooves et en positivité.

Note: 8.5/10