Tangerine Dream – Raum

En 2015, Tangerine Dream a prouvé qu’ils étaient encore là malgré les adversités avec leur dernier album. Le tragique décès d’Edgar Froese ne leur a pas empêché d’avancer avant tout et c’est ce qui fait la force et aussi l’inventivité du légendaire groupe revenant en force avec leur successeur tant attendu du nom de Raum.

Ici, Tangerine Dream reprend là où ils se sont arrêtés avec leur EP précédent (Probe 6-8), à savoir repousser les limites de leurs créations musicales définitivement expérimentales. Pour Raum, la formation aura recours aux arrangements Cubase du regretté Edgar Frose ainsi qu’aux archives des enregistrements datées de 1977 à 2003 d’Ocari Tape. Il en résulte un nouveau disque labyrinthique et obsédant marqué par des loops ensorcelants de « Continuum » plantant le décor avant d’enchaîner avec « Portico » et « You’re Always On Time ».

Soufflant le chaud et le froid qur des productions synthétiques parfaitement orchestrées, Tangerine Dream n’a donc rien perdu de son ingéniosité. La formation nous emporte au lointain avec la longue composition de 20 minutes « In 256 Zeichen » avant de traverser des contrées sinueuses sur « Along The Canal » et « What You Should Know About Endings ». Avec Raum, le légendaire groupe redéfinit les frontières musicales pour mieux nous impressionner de nouveau, comme l’atteste la conclusion définitivement obsédante.

Note: 7/10