Dinoh – Deuxième Premier

Direction Bordeaux pour partir à la rencontre d’un groupe prêt à faire un grand boum dans la scène hexagonale. Il s’agit de Dinoh qui est un quatuor formé en 2022 par Nicolas Rives, auteur-compositeur-interprète, qui compte se démarquer par leur style singulier et attachant. Un style qui fera fureur à travers leur premier album nommé Deuxième Premier.

Très rapidement, on devine les influences de Dinoh allant de la jangle-pop au post-punk qui se distillent tout au long de ces huit nouvelles compositions. Après un « Boum » instrumental des plus immersifs, le quatuor bordelais impose leur univers musical où les guitares se font tantôt cristallines tantôt aiguisées sur des morceaux racés tels que « Pénombre de couleurs » ou encore « Rêvalité » (coucou Thérèse…) tandis que l’interprétation de Nicolas Rives me faisant parfois penser à Clément Froissart étant en quête d’innocence perdue.

Le principal atout de Dinoh est d’incorporer de nouvelles influences subtiles allant du math-rock à la noise tout en restant envoûtant et lancinant. C’est notamment le cas lors de la pièce centrale qu’est « Et la lumière » où le quatuor nous ensorcelle pendant six bonnes minutes orgasmiques avant de redescendre de plus belle avec « Fuse » et « L’habit du moins » s’enchaînant avec une incroyable fluidité. Il faudra ainsi voir Deuxième premier comme une épopée cosmique primitive qui s’achève avec un « Femme temporelle » en guise de conclusion ensorcelante montrant que Nicolas Rives et ses compères puissent faire une entrée fracassante.

Note: 8/10

Retrouvez Dinoh sur Facebook / Bandcamp