Sinkane – Life & Livin’ It

sinkane_lli_digital

Avec ses deux excellents disques Mars en 2012 et Mean Love en 2014, Sinkane est devenu un personnage à part entière dans le paysage musical. D’origine soudanaise, Ahmed Gallab possède les influences rock psychédélique, funk, soul, jazz, musiques africaines avec une bonne dose de spiritualité dans le sang et c’est ce qui fait son originalité. Trois années se sont écoulées et l’heure est venue pour notre intéressé de revenir à la charge avec un troisième opus intitulé Life & Livin’ It. La vie, la vraie.

Réjoui de l’accueil de son prédécesseur et de sa longue tournée qui s’en est suivie, Sinkane a décidé de garder le côté intact et frais pour ce nouvel album incroyablement enjoué. Débuter Life & Livin’ It par « Deadweight » est tout simplement bien vu car il a le mérite de planter le décor en douceur avec ses claviers magnétiques et ses sonorités sub-sahariennes enivrantes sans oublier la voix de velours du résident de Brooklyn qui fait le tout sans oublier sa magique montée en puissance. Tout n’est que joie ici, comme il le dit si bien sur le single fiévreux « U’Huh » qui nous donne envie de retourner trois décennies en arrière avec ses cuivres synthétiques et son texte à la fois en arabe (« Kulu shi tamaam » qui veut dire « Tout va bien ») et en anglais (« Everything is fine, we’re gonna be alright ») et l’enjoué et entêtant « Favourite Song »aux riffs mélodiques et ses lignes synthétiques brumeuses.

Life & Livin’ It, comme le clame notre principal intéressé, est tout simplement une célébration à la vie et ce malgré le fait que nous vivions dans une drôle d’époque. Même si les propos paraissent trop candides ou bateaux, on ne peut s’empêcher d’acquiescer à son discours, surtout avec son incroyable falsetto qui fait des ravages sur les hypnotiques « Fire » et « Passenger » avec ses percussions endiablés et son solo de saxophone en fin de morceau sans oublier les allures disco de « Telephone ». Il suffira des intonations ska de l’adorable « Won’t Follow » et d’une conclusion extravagante du nom de « The Way » pour être convaincu de la grande leçon d’humanisme de Sinkane.

Ce troisième album du crooner aura permis de nous régénérer en énergie positive avec ses couleurs musicales complètement euphoriques. Que ce soit Afro-pop, soul ou indie pop, cuivres triomphants ou chœurs harmonieux, Sinkane a le remède facile pour nous remettre d’aplomb. Tout est concentré à travers ces neuf morceaux sentant la joie de vivre.

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s