Mothpuppy – Cool & Pretty

Après vous avoir parlé d’Abi Reimold ainsi que de son ancien groupe Fake Boyfriend l’année dernière, on poursuit notre exploration du roster de Sad Cactus Records, un label indie underground qui regorge pas mal de pépites. Et aujourd’hui, on s’intéresse à Mothpuppy qui est un quintet indie rock qui nous vient de Baltimore. Il est composé de Morgan Murphy (chant, guitare), Becca Willis (guitare), Ryan Vieira (basse), Becca Kotula (violon) et de Shawn Durham (batterie) et ils présentent leur album Cool & Pretty faisant suite à pas mal de disques parus sur leur Bandcamp.

C’est aussi le premier album qui a été enregistré en tant que groupe et aussi paru sur un label. Et bien évidemment, on a affaire à de l’indie rock pur et dur, partagé entre twee-pop et slacker rock avec des morceaux alléchants comme « Kilgore Falls », « Basketball Court » ainsi que le lancinant « Flea » et l’entraînant « Follow Thru ». Les riffs jangly répondent parfaitement au violon larmoyant de Becca Kotula ainsi que le chant urgent et un peu trop perché de Morgan Murphy comme sur l’énergique « Abbreviation » avec le bassiste par exemple et… Tiens, ça vous fait pas penser à un fameux groupe français qui cartonne depuis 20 ans ?

Je serais tenté de faire un comparatif avec eux et Mothpuppy sauf qu’il y a une grosse grosse différence. D’une part, le songwriting est bien au-dessus et en plus de cela, le quintet sait nous prendre par les sentiments (et je ne renie pas l’autre groupe bien sur, si vous savez de qui je parle…) sur des titres renversants comme « Cranberry Juice » (contenant sa sublime phrase: « I know that I’m alive, I don’t know why/Well maybe I would have died a long time ago, but I’m still here ») ou encore « Zora Fight Song » qui valent leur pesant d’or. Parfois, il suffit de quelques accords de guitare sur le dépouillé « Talk To Sue » ou d’un trio voix/guitare acoustique/violon sur la ballade de fin nommée « Joan » pour que la magie opère facilement.

Avec cet opus, Mothpuppy est parti pour prendre d’assaut la scène indie underground américaine. Il faut également souligner la production authentique de Joe Reinhart du groupe Hop Along qui y joue notamment et montre un quintet au top de sa forme et incroyablement inspiré. Un disque plutôt cool et pretty.

Note: 8.5/10

Retrouvez Mothpuppy sur Facebook / Twitter / Bandcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s